Cadrage thématique

 

Cadrage thématique

 

L'appel est clos !

Les axes couvrent tous les types d’écosystèmes et habitats.

 

Axe 1 – Conservation : dynamiques de la biodiversité dans les territoires

Travailler à la conservation de la biodiversité implique de recourir à des notions de dynamiques – qu’il s’agisse de dynamique des populations, des écosystèmes, des flux de matières, d’énergie et d’informations, de dynamique évolutive... mais aussi des dynamiques des territoires, des pratiques, des représentations et des référentiels. Les questions sont d’ordre écologique mais également éthique (éthique environnementale) et nécessitent d’intégrer des échelles spatiales et temporelles variées. A la croisée des questions de conservation de la biodiversité et d’aménagement des territoires, il reste essentiel de travailler à une meilleure prise en compte de ces dynamiques tout en intégrant des échelles spatiales et temporelles variées. D’autre part, l’ancrage de ces questions dans des projets territoriaux - au gradient d’anthropisation variable - est importante pour comprendre et agir.

Les meilleures propositions pourront être soutenues. La liste ci-après présente des exemples de thèmes, imbriqués, qui pourront être traités. Elle est indicative et toutes autres propositions explicitant leurs liens avec le thème seront examinées.

  • Naturalité et nature férale : place dans les modèles de développement, dans les socio-écosystèmes ; mesure quantitative et qualitative ; référentiels, états, processus et continuum ; pratiques de gestion ; sociohistoire...
  • Problématiques d’aménagement : éviter, réduire ; intégration des dynamiques de biodiversité en urbanisme, en droit... ; gestion adaptative des trajectoires écologiques ; spatialisation et modélisation en appui au déploiement des solutions fondées sur la nature...
  • Indicateurs et métriques : évaluation de la conservation, suivi des dynamiques ; mesures des interactions (espèces-habitats, services-fonctions, etc.) ; évaluation de la résilience...
  • Évaluation française des écosystèmes et des services écosystémiques (EFESE) : voir les sujets à enjeux ou de développement d’outils opérationnels destinés à renforcer la capacité des acteurs à prendre en compte la biodiversité dans leurs décisions de gestion.
Barre

 Axe 2 – Transition agricole et agro-alimentaire

L’agriculture joue un rôle critique : celui de subvenir aux besoins alimentaires. Elle est aussi une des activités humaines menaçant la biodiversité à toutes les échelles (couverture territoriale importante, transformation des habitats naturels, usage généralisé d’intrants) et tend à accélérer les changements globaux (gaz à effets de serre). Les pratiques agricoles contemporaines menacent aussi la pérennité même de l’agriculture (dégradation de la fertilité des sols, perte de polinisateurs). Dans ce cadre, la question de la transition vers des systèmes de productions agricoles productifs, durables et moins impactants se pose – notamment dans un contexte large de changement climatique, d’espèces exotiques envahissantes, de maladies vectorielles, de lien sauvage-domestiqué etc.

Les meilleures propositions pourront être soutenues. La liste ci-après présente des exemples de thèmes, imbriqués, qui pourront être traités. Elle est indicative et toutes autres propositions explicitant leurs liens avec le thème seront examinées.

  • Dynamique du système agricole : liens biodiversité-filières ; trajectoires et scénarios ; modèles de production et approche intégrative (socio-écosystèmes) ; transitions, leviers et freins...
  • Impacts, sur la biodiversité et en agriculture, des pratiques en lien avec les processus écologiques : mélanges spécifiques, mélanges variétaux ; intrants et biocides (biocontrôle, droit...) ; interactions à l’interface épigée-endogée ; liens à d’autres services écosystémiques que ceux de production ; changement climatiques ; pratiques, expériences et théories...
  • Agroécologie
  • Santé aux interfaces hommes/plantes/animaux : échanges internationaux des produits agricoles et agroalimentaires ; risques infectieux émergents en zones agricoles...
  • Évaluation française des écosystèmes et des services écosystémiques (EFESE) : voir les sujets à enjeux ou de développement d’outils opérationnels destinés à renforcer la capacité des acteurs à prendre en compte la biodiversité dans leurs décisions de gestion.
Barre

Axe 3 – Changements globaux et gestion durable de la biodiversité dans les territoires marins et côtiers

Deuxième domaine maritime au monde, la France a une responsabilité importante dans la sauvegarde de la biodiversité marine. Cependant, les connaissances sur l’écologie des milieux marins restent lacunaires, notamment parce que les observations et l’expérimentation y sont complexes et coûteuses. Pourtant, les activités humaines s’y développent (pêche, parcs éoliens...). Lorsqu’il s’agit de construire des infrastructures, les porteurs de projet étudient leurs impacts et la façon de les éviter, les réduire et si nécessaire les compenser. Or, le manque de connaissances sur la biodiversité est un facteur limitant de la qualité de ces études. Elles ne permettent pas la réalisation des ouvrages les mieux adaptés aux écosystèmes et il en va de même de la planification en mer. Il reste nécessaire de consolider le corpus de connaissances sur la biodiversité et les écosystèmes.

Les meilleures propositions pourront être soutenues. La liste ci-après présente des exemples de thèmes, imbriqués, qui pourront être traités. Elle est indicative et toutes autres propositions explicitant leurs liens avec le thème seront examinées.

  • Impacts anthropiques directs et indirects (pollutions, aménagements, fréquentation, exploitation des ressources...) : qualité de l’eau ; effets sur les habitats, paysages (y compris sous-marins), les perceptions ; approches spatiales et temporelles (incl. ADN environnemental) ; liens aux services écosystémiques...
  • Zones hauturière et côtière : interface terre-mer et trait de côte ; acquisition de connaissances en eaux profondes ; commerce international et espèces exotiques envahissantes...
  • Évaluation française des écosystèmes et des services écosystémiques (EFESE) : voir les sujets à enjeux ou de développement d’outils opérationnels destinés à renforcer la capacité des acteurs à prendre en compte la biodiversité dans leurs décisions de gestion.
Barre

Axe 4 – Changements globaux et gestion durable de la biodiversité en outre-mer

Les territoires d’Outre-mer sont exposés à de multiples pressions anthropiques et aux conséquences des changements globaux du fait de l’insularité de la plupart de ces territoires et des caractéristiques de leurs systèmes socio-économiques - alors même qu’il s’agit de territoires exceptionnels en termes de biodiversité. Ce sont aussi des terrains privilégiés d’étude de la biodiversité par les questions qu’ils suscitent à l’interface des enjeux de protection, d’exploitation durable et de valorisation de cette biodiversité. Il est essentiel que la recherche puisse aider à mieux comprendre et préserver la biodiversité ultra-marine, en visant notamment des usages plus durables.

Les meilleures propositions pourront être soutenues. La liste ci-après présente des exemples de thèmes, imbriqués, qui pourront être traités. Elle est indicative et toutes autres propositions explicitant leurs liens avec le thème seront examinées.

  • Acquisition de connaissances maritimes et terrestres en lien avec la compréhension et la gestion de la biodiversité et des écosystèmes : cycles biologiques ; facteurs naturels et anthropiques influençant l’état et la dynamique de la biodiversité...
  • Pratiques, usages et exploitation des ressources (pêche, agriculture, énergie...) : prise en compte de la biodiversité, intégration de la biodiversité dans les chaînes de valeur ; énergies renouvelables ; déchets...
  • Biodiversité et territoires : solutions fondées sur la nature ; prise en compte de la biodiversité dans les aménagements ; socio-écosystèmes...
  • Évaluation française des écosystèmes et des services écosystémiques (EFESE) : voir les sujets à enjeux ou de développement d’outils opérationnels destinés à renforcer la capacité des acteurs à prendre en compte la biodiversité dans leurs décisions de gestion.
Barre

Axe 5 – Perception et représentations de la biodiversité : leviers d’action

Au sein des problématiques environnementales, la biodiversité est devenue un sujet de préoccupation mondiale croissante, mais la perception de sa globalité échappe encore à bon nombre d’acteurs qui restent confinés à un périmètre de proximité ou au souhait d’un indicateur unique, à l’instar de la tonne de CO2 pour le climat. Il s’agit de questionner les postures par rapport à la diffusion et la réception des enjeux et connaissances en matière de biodiversité et d’identifier des leviers de mobilisation des acteurs économiques et décideurs en faveur de la conservation de la biodiversité. L’ancrage de ces questions dans des projets territoriaux est importante pour comprendre et agir.

Les meilleures propositions pourront être soutenues. La liste ci-après présente des exemples de thèmes, imbriqués, qui pourront être traités. Elle est indicative et toutes autres propositions explicitant leurs liens avec le thème seront examinées.

  • Représentations de la biodiversité : déterminants des représentations ; préjugés, engagements, liens aux contextes et phénomènes socio-économiques ; représentations, rétroactions et paradoxes ; valeurs et normes sociales...
  • Prise en compte de la biodiversité : approches par les services, méthodes d’évaluation des valeurs patrimoniales de la biodiversité, approches par les solidarités ; RSE, corps social et organisation des entreprises ; points de bascule...
  • Leviers et freins : sensibilisation, transmission, éduction ; dynamique d’appropriation des connaissances ; niveaux individuel et collectif...
  • Identification des leviers permettant de mobiliser la société (citoyen.ne.s, acteurs  économiques et décideurs) en faveur de la biodiversité et de faire évoluer les comportements...
  • Évaluation française des écosystèmes et des services écosystémiques (EFESE) : voir les sujets à enjeux ou de développement d’outils opérationnels destinés à renforcer la capacité des acteurs à prendre en compte la biodiversité dans leurs décisions de gestion.
Barre

Axe 6 – Impacts évolutifs (au sens darwinien) des activités anthropiques

La biodiversité est le résultat de l’évolution darwinienne des organismes - passée et présente sous l’effet de pressions de sélection variées. Les sociétés humaines ont un impact très fort sur la biosphère, en modifiant les cycles géochimiques et le climat, en transformant les écosystèmes naturels, en favorisant certaines espèces et en exploitant directement d’autres espèces. Toutes ces pressions ont des impacts évolutifs : les espèces s’adaptent aux nouvelles conditions de vie imposées par les humains ou disparaissent, ce qui, en retour, influence le fonctionnement des systèmes écologiques et peut avoir des effets importants pour les sociétés humaines. Il reste ainsi à mieux appréhender la responsabilité humaine vis-à-vis des trajectoires évolutives des organismes et de toutes les conséquences pour la biodiversité et les humains – à travers une exploration tant des mécanismes fondamentaux que des aspects appliqués de ces dynamique éco-évolutives.

Les meilleures propositions pourront être soutenues. La liste ci-après présente des exemples de thèmes, imbriqués, qui pourront être traités. Elle est indicative et toutes autres propositions explicitant leurs liens avec le thème seront examinées.

  • Évolution de résistances : résistances (insectes, plantes) et produits biocides...
  • Antibiorésistance et antibiotiques...
  • Prise en compte des aspects évolutifs : en écologie de la conservation (y compris dans leurs dimensions éthiques) ; perceptions ; diminution des impacts négatifs ; indicateurs de mesure de l'évolution et de l'adaptation...
  • Évaluation française des écosystèmes et des services écosystémiques (EFESE) : voir les sujets à enjeux ou de développement d’outils opérationnels destinés à renforcer la capacité des acteurs à prendre en compte la biodiversité dans leurs décisions de gestion.
  • Impacts des activités humaines sur l’évolution darwinienne des organismes vivants et conséquences sur le fonctionnement des écosystèmes : sélection et domestication en agriculture ou en ville ; effet de l’urbanisation sur les taux de mutation ou la variabilité génétique...

 

 

 

Personnes connectées : 1