Cadrage thématique

 

Cadrage thématique

 

Axe 1 – Évaluation des écosystèmes, de leur biodiversité et des services écosystémiques associés

Dans le contexte de l'évaluation française des écosystèmes et des services écosystémiques (EFESE), cet axe a pour objectif de financer, entre autres thématiques, des stages susceptibles de renforcer les outils d’évaluation des services écosystémiques et de gestion intégrée des écosystèmes. Il peut s’agir de revues de la littérature scientifique et de travaux d’évaluation et de cartographie, biophysique ou économique, sur des sujets à enjeux ou du développement d’outils opérationnels destinés à renforcer la capacité des acteurs à prendre en compte la biodiversité dans leurs décisions de gestion.

La liste ci-après présente des exemples de thèmes susceptibles d’être financés. Cette liste indicative n’est pas exclusive et toutes autres propositions explicitant leurs liens avec les travaux de l'EFESE, quel que soit l’écosystème (marin, agricole, forestier, urbain… c’est-à-dire marin ou terrestre, de métropole ou d’outre-mer, naturels ou anthropisés), ou les liens avec le territoire du Grand Avignon, seront examinées.

  • Les services culturels liés aux dispositifs d’observation de la faune, à la biodiversité patrimoniale ou remarquable ;
  • la caractérisation et l’évaluation de la dimension patrimoniale de la biodiversité remarquable en mobilisant les sciences humaines et sociales ;
  • les services écosystémiques de régulation liés à la protection contre les risques dans un contexte de changement climatique (régulation du climat, des crues, des incendies etc..) ;
  • les services de régulation des bioagresseurs, des cycles des éléments minéraux et de l’eau, leur intégration dans la gestion agroécologique des agro-écosystèmes ou des écosystèmes forestiers, de l’échelle de la parcelle à celle du territoire rural ;
  • les services et contraintes associés aux populations de certains grands mammifères d’ongulés sauvages ou grands carnivores ;
  • la gestion de la biodiversité en milieu urbain et l’intégration des services écosystémiques dans l’aménagement urbain ;
  • les liens entre biodiversité et santé humaine ;
  • les liens entre biodiversité et inégalités sociales et territoriales ;
  • connaitre et valoriser la biodiversité d’un territoire en mobilisant les technologies numériques.

Barre

Axe 2 – Biodiversité dans les Outre-mer français 

Les territoires d’Outre-mer sont directement exposés aux pressions anthropiques et aux conséquences du changement climatique alors même qu’il s’agit de territoires exceptionnels en termes de biodiversité. Il est essentiel que la recherche puisse aider à mieux comprendre et préserver la biodiversité ultra-marine en visant des usages plus durables.

  • Cet axe est cofinancé par la région Guadeloupe, Caribaea initiative, le ministère de la Transition écologique et solidaire (MTES), l’Agence française de la biodiversité (AFB) et Océanopolis
  • Les 19 meilleures propositions seront soutenues : 5 propositions financées par le MTES sur les récifs coralliens dans le cadre de l’Année Internationale des Récifs Coralliens (IYOR 2018), 5 propositions financées par la région Guadeloupe (portées par des équipes de recherche accueillant des étudiants régulièrement inscrits dans un master relevant exclusivement du périmètre des écoles doctorales de l’Université des Antilles), 3 propositions financées par Caribaea initiative (portées par des équipes de recherche accueillant des étudiants satisfaisant aux critères d’attribution de bourses de master de l’association, relatifs à la domiciliation fiscale et au co-encadrement par un chercheur ou enseignant-chercheur rattaché à une institution caribéenne et un chercheur ou enseignant-chercheur extérieur à la région des Caraïbes), 1 proposition financée par Oéanopolis, 1 proposition financée par l’AFB, 4 propositions financées par la FRB.

La liste ci-après présente des exemples de thèmes susceptibles d’être financés, cette liste indicative n’est pas exclusive et toute autre proposition en lien avec la biodiversité des territoires ultra-marins sera examinée.

  • La description, la dynamique et la préservation de la biodiversité, notamment l’état et la dynamique des récifs coralliens (par exemple l’impact des crèmes solaires sur les récifs coralliens pour lequel des sujets de recherche ont été identifiés par E. Wood (2018), Impacts of sunscreens on coral reefs. ICRI ; l’impact des micro-plastiques sur les récifs coralliens pour lequel le PNUE identifie les sujets de recherche à explorer…) ;
  • la valorisation durable de la biodiversité (écotourisme par exemple) ;
  • la lutte contre la perte de biodiversité via les stratégies régionales ou locales ;
  • la biodiversité au service de la résilience des territoires ultra-marins;
  • la gestion de la biodiversité agricole tropicale et sub-tropicale en appui à leur développement durable ;
  • les enjeux socio-économiques, politiques ou juridiques en lien avec la biodiversité ;
  • la compréhension des processus de concentration et de dispersion des macro-déchets observés durant les campagnes REMMOA dans les eaux ultramarines tropicales et leur impact sur la biodiversité.
Barre

Axe 3 – Restauration des écosystèmes et des continuités écologiques

Le ministre de la transition écologique et solidaire, dans son discours d’installation du comité national de la biodiversité a insisté sur l’importance de la restauration écologique face aux dégradations de plus en plus massives des écosystèmes ou des continuités écologiques en raison des pressions anthropiques. Le présent axe de l’appel vise à financer des projets de master 2 "recherche" sur un gradient allant de la recherche appliquée à la recherche fondamentale.

La liste ci-après présente des exemples de thèmes susceptibles d’être financés, cette liste n’est pas exclusive et toute autre proposition en lien avec la restauration des écosystèmes sera examinée.

  • L’évaluation des principales fonctions écologiques du littoral et leurs potentialités de restauration au regard des usages actuels et futurs ;
  • l’effet de la restauration écologique (y compris la restauration hydromorphologique et la restauration des continuités) sur la biodiversité des cours d’eau ;
  • les déterminants du développement des cyanobactéries dans les plans d’eau, les solutions (préventives et curatives) pour la restauration de la qualité des plans d’eau impactés ;
  • le rôle des trames verte et bleue dans la diversité génétique des populations ;
  • le rôle des trames noires pour les continuités écologiques ;
  • l’évaluation de l’efficacité des passages à faune.
 

 

 

Personnes connectées : 1 Flux RSS